Bébé assassiné à Muyuka : le gouvernement se dédouane et accuse

En réaction à une vidéo qui circule dans les réseaux sociaux depuis lundi 20 mai, montrant un enfant assassiné et une femme se présentant comme la mère du bébé,  où cette dernière accuse l’armée camerounaise d’être à l’origine de cette horreur, le gouvernement a rompu le silence mardi dans un communiqué signé du ministre de la Communication. Le porte-parole du gouvernement y dit que « ces allégations sont mensongères »et désigne à son tour comme coupables, « des individus issus de bandes armées criminelles ».



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter