Insécurité

Boko Haram tue 16 militaires et huit civils à l’Extrême-Nord du Cameroun

Dans un communiqué presse datant du 12 juin 2019, Joseph Beti Assomo, ministre en charge de la Défense (Mindef) au Cameroun, confirme que  Soixante-quatre membres de la secte islamiste Boko Haram ont été «neutralisés» par la Force multinationale mixte (FMM), au cours d’une attaque terroriste survenue dans la nuit du 9 au 10 juin dernier dans la localité camerounaise de Darak (Extrême-Nord).



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter