Crise anglophone

Crise du NOSO : un rapport de Human Rights Watch accable le Cameroun

Dans un rapport publié le 6 mai 2019, Human Rights Watch (Hrw) déclare que les autorités camerounaises auraient  torturé et détenu au secret des personnes dans un centre de détention à Yaoundé et que  des gendarmes et d’autres forces de sécurité au Secrétariat d’État à la défense (SED) auraient  pratiqué de graves passages à tabac et des quasi-noyades pour obtenir des aveux de détenus suspectés d’avoir des liens avec des groupes séparatistes armés



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter