Archives

Interview de Paul Biya reprise par Challenge du lundi 03 Mai 1993

Rentré en catimini d’un long séjour privé en Europe, M. Paul Biya était longtemps réduit au silence. L’autodafé de l’étudiant KAMGA DJEUGOUE Collins lui a offert l’occasion de désavouer KONTCHOU sur le problème du « large débat » national. Dans un entretien qui frise l’arnaque, il a achevé de réduire à sa portion congrue le « large débat » qu’attendaient impatiemment certaines âmes incrédules. Il reprécise l’option prise par le gouvernement pour obtenir la contribution des étudiants aux finances de l’Etat. Nous publions ici de larges extraits de son entretien avec Charles NDONGO.



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter


leuffal 22-Aug-2018

Il y'a du flou partout. On a l'impression qu'il n'est sûre de rien

miguy 22-Aug-2018

Il a donc toujours été un jouisseur du pouvoir, refilant tous les dossiers au PM.

DOUDOU 22-Aug-2018

L histoire nous dira pourquoi le conseil constitutionnel et la decentralisation ont mis autant de temps....ca c est un debat actuel ....contemporain...J espere qu on aura un jour les raisons de ce retard...

benjo 22-Aug-2018

On voit a l oeuvre un roublard qui veut juste gagner du temps

Théo 23-Aug-2018

L'esquive et la roublardise sont par excellence son sport. Sur la forme de l'Etat, il y a des avis contraires à l'Etat unitaire, pourquoi pas en discuter clairement aujourd'hui?