Société

Le gouvernement en guerre contre les mutilations génitales féminines

Suite à l’atteinte des droits de l’Homme et les conséquences qui découlent de cette pratique, le gouvernement camerounais, par la voix du ministre de la Promotion de la femme et de la Famille, Pr Marie Thérèse Abena Ondoa, a davantage interpellé  les uns et les autres, à arrêter ces mutilations, tout en rappelant les dispositions de la loi à l’encontre des contrevenants. C’était hier dans le cadre de la 12ème édition de la campagne mondiale « Tolérance zéro aux mutilations génitales féminines ».



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter