Crise anglophone

Sissiku Ayuk Tabe et ses 9 compagnons étaient au palais de justice.

Hier, la Cour d’appel du Centre, à Yaoundé, a accueilli les commanditaires présumés de la crise dite anglophone. Interpellés depuis le Nigeria en janvier dernier, c'est la première fois qu'ils passent devant le tribunal après plusieurs renvois.



La lecture des articles est reservée aux inscrits.

Cliquer ici pour vous inscrire

Deja Inscrits? Se connecter